Le bruit court que nous ne sommes plus en direct_ Collectif l'Avantage du doute
















 Après l’engagement politique à la lumière de mai 68 (Tout ce qui nous reste de la révolution, c’est Simon), après la question du travail et de ses nouvelles formes de management (La Légende de Bornéo), le collectif l’Avantage du Doute s’interroge sur l’image. Ou plutôt sur les paradoxes de notre rapport à l’image.

Un spectacle de Simon Bakhouche, Mélanie Bestel, Judith Davis, Claire Dumas et Nadir Legrand.

Collaboration technique : Wilfried Gourdin (lumière), Thomas Rathier et Kristelle Paré (vidéo), 

Elisabeth Cerqueira et Elsa Dray-Farges (costumes et accessoires).
Administration / Production : Marie Ben Bachir
Diffusion : Claire Nollez
 

au Lieu unique du 8 au 11 décembre décembre 2015
au Théâtre de la Bastille du 7 au 29 janvier 2015

Production : L’Avantage du doute
Coproduction : Le Bateau Feu – Scène nationale de Dunkerque, Le Théâtre de Nîmes – Scène conventionnée pour la danse, La Coupe d’Or – Rochefort, Le Lieu Unique – Scène nationale de Nantes, Brétigny – Scène conventionnée, Théâtre de la Bastille
Avec l’aide à la production dramatique de la DRAC Ile-de-France et le soutien de la SPEDIDAM.
Avec le soutien CIRCA – La Chartreuse – Villeneuve-lez-Avignon, La Ferme du Buisson – Scène nationale de Marne-la-Vallée, Théâtre de la Bastille, Le Moulin du Roc – Scène nationale de Niort pour leur accueil en résidence

Articles les plus consultés